Entraineur avants

Nous avons demandé à Walter de revenir sur le début de saison de l’équipe et les ambition pour le groupe.

Bonjour Walter! Peux-tu nous parler du groupe des cadets Gaudermen que vous allez entrainer avec Sylvain cette saison ?

Le groupe a repris le chemin de l’entrainement au mois d’août avec 2 stages, le premier à Oyo, le second dans le Haut-Jura (Morez et la station des Rousses).
C’est un groupe de qualité avec une base d’oyonnaxiens issue de notre EdR, renforcée par des joueurs prometteurs de l’oyosphère.
L’équipe apprend vite, le nouveau projet de jeu commence a être efficace, mais bien sûr la somme de travail reste énorme sur cette catégorie pour tutoyer le haut niveau.
Cette saison il n’y aura que 8 qualifiés au niveau national, accéder au quarts de finale est un défi de taille puisque seuls les 2 premiers de chaque poule seront qualifiés.
C’est néanmoins l’objectif que nous nous sommes fixés ensemble, joueurs, entraîneurs, dirigeants et présidents.
Pour y parvenir, nous nous appuierons sur nos valeurs, définies également par le collectif en réunion: TRAVAIL, COMBAT, SOLIDARITE, FIERTE et RESPECT.
Ces valeurs ne sont pas que des mots couchés sur du papier, c’est notre ligne conductrice, qui doit nous mener à notre objectif.
Nous avons mis en place un conseil de 5 joueurs afin de faciliter la communication et la vie du groupe.

 

Nous avons découvert un groupe à l’écoute, concentré, qui a pu digérer une charge importante de travail

 

Comment as-tu senti le groupe lors des deux stages et des deux matchs amicaux ?

Lors des stages, Sylvain et moi avons découvert un groupe à l’écoute, concentré, qui a pu digérer une charge importante de travail sur 2 jours. Le deuxième stage qui était axé également sur la cohésion s’est très bien déroulé, les liens se sont renforcés avec les nouveaux arrivants.
Le premier match amical à Bourg en Bresse nous a rassuré sur la notion de combat, contre une équipe mixte de joueurs nés en 2002 et 2003.
Le match était engagé, derby oblige… Tout n’était pas parfait mais nous étions sur la bonne voie. Certains leaders sur le pré ont pu confirmer toutes leurs aptitudes.
Le match au LOU a été une grande satisfaction. Attention tout de même, il leur manquait quelques éléments.
Mais le volume de jeu développé dans le cadre du nouveau projet de jeu nous a ravi, et a également surpris le staff adverse.
Les leaders ont confirmé, d’autres joueurs ont montré qu’on pouvait compter sur eux. Mais c’est toujours plus facile quand l’équipe domine dans tous les secteurs. Ce qui nous intéresse, c’est de voir notre capacité à réagir et s’adapter sur un match serré, contre une équipe qui nous pose de réels problèmes, ce qui sera certainement le cas en championnat contre le LOU qui nous montrera un autre visage.

Samedi vous avez attaqué le championnat avec un périlleux déplacement à Clermont, avec une défaite de deux points (12-14). Il y avait la place pour y revenir avec une victoire ?

Le match à Clermont est une évidente déception. Nous avions plus de ballons, avons beaucoup joué, mais la gestion du match en terme de jeu au pied a été catastrophique.
Nous nous sommes exposés inutilement et Clermont a su en profiter sans être dangereux.
De plus la couverture sur R3 était aléatoire.
Et malheureusement, nos buteurs n’ont pas été en réussite, en laissant passer 11 points, dont deux pénalités très accessibles.
C’est une leçon à retenir, Sylvain et moi allons corriger ces défauts cette semaine.

 

il ne faut pas s’attendre à retrouver le LOU avec des marguerites sur les oreilles samedi prochain.

 

Ce week-end nouvelle rencontre contre le LOU mais cette fois ce ne sera pas un match amical. T’attends tu à voir une autre équipe du LOU ?

Oui, comme je l’ai dit, il ne faut pas s’attendre à retrouver le LOU avec des marguerites sur les oreilles samedi prochain.
Tant mieux, nous avons besoin de prendre une revanche sur nous même, sur un match dur, car nous avons les moyens de faire beaucoup mieux que notre dernière prestation.
Si les joueurs avaient un doute sur leur capacité à gagner à l’extérieur contre de grosses écuries, ils doivent aujourd’hui en être conscients.

Merci à Walter pour sa disponibilité.